haut de page

Un accueil de loisirs à l'école d'art
Mission Muraille 2220

Pour cette deuxième édition, l’ÉSACM a accueilli dans ses locaux 50 enfants, du 13 au 24 juillet.

Venu·es de tout Clermont-Ferrand, ils et elles ont ainsi eu l’occasion de découvrir l’école, de rencontrer les jeunes artistes de La Balise, et de se rendre à Saint-Jacques où l’appartement de La Balise dans la Muraille de Chine leur a permis d’avoir un temps d’atelier.

En lien avec Le récit de la Muraille, l’équipe de La Balise a proposé aux enfants un voyage dans l’espace à partir du vaisseau « ÉSACM ». Intitulée « Mission Muraille 2220 », la préparation de ce voyage a été répartie en quatre ateliers.

Deux temps de restitution ont eu lieu les 17 et 24 juillet. Visibles depuis l’extérieur grâce à l’une des coursives vitrées de l’école ainsi que sur la place Louise Bourgeois devant l’ÉSACM, les réalisations ont pu être présentées aux familles et aux partenaires du projet malgré les contraintes sanitaires.

En 2020, l’équipe de La Balise a invité les enfants à se projeter dans un univers de science-fiction. En partie inspirée par la situation sanitaire encore très inédite, ils et elles ont imaginé un voyage dans l’espace en 2220 à bord du vaisseau spatial « ÉSACM », avec pour mission d’emmener des récits sur la Muraille. Le port du masque pour les adultes, les impossibilités de se déplacer collectivement dans le quartier, les gestes barrières encore difficiles à assimiler, les distances physiques imposées, tout cela a finalement nourri un imaginaire collectif projeté dans un futur très éloigné, un temps où nous serons peut-être amenés à partir de la planète terre pour ré- inventer un monde possible ailleurs. Les contraintes sanitaires ne nous permettant pas de laisser les parents entrer dans l’école, la restitution des ateliers s’est déroulée dans l’une des coursives vitrées donnant sur la place Louise Bourgeois devant l’école pour partager les travaux des enfants avec leurs familles et les passant·es.

Les laboratoires

Pêcheurs d’étoiles, un atelier au cours duquel une cartographie de l’espace en trois dimensions a été créée. Cette cartographie a pris la forme d’un mobile permettant de suspendre différents éléments (planètes, vaisseaux en mouvement, étoiles, etc.).

Station Radioss, un atelier visant à élaborer une mémoire au présent pour documenter les ateliers en cours, récolter des sons lors d’une visite de quartier autour de la Muraille et raconter des histoires autour de la préparation au voyage dans l’espace. Les enfants ont enregistré et participé au montage du son.

Salle des machines, un atelier de construction collective d’un robot, gardien de la mémoire de la Muraille. À la manière de la plaque conçue par Carl Sagan pour envoyer dans l’espace un condensé de l’humanité à bord des sondes Pioneer en 1972 et 1973, les enfants ont réuni des éléments (symboles, images, sons, etc.) et des histoires sur la Muraille qu’ils et elles ont ensuite intégré au robot. Cet atelier les a conduit à découvrir les outils du FabLab.

Vêtements et gestes du futur, un atelier de conception de vêtements adaptés aux mouvements et aux déplacements dans l’espace. Des séances de photos ont permis aux enfants de performer dans leur vêtement. Une édition reprenant l’ensemble de ces portraits a été imprimée à l’école et distribuée lors de la restitution.

Cet accueil de loisirs a été encadré par La Balise et une équipe d’animateur·trices de la Ville dans le cadre d’un partenariat avec la Direction de l’enfance de Clermont-Ferrand.

open image ⬏
NEXT